Questions / réponses

Quelles différences entre les psys...?

Le psychiatre est un médecin spécialiste traitant de graves maladies mentales. Il a fait 4 années de spécialisation en psychiatrie. Il est habilité à évaluer la santé mentale du patient et à poser si nécessaire un diagnostic afin de donner un traitement approprié et décider même d’une éventuelle hospitalisation. Il est le seul psy habilité à prescrire des médicaments. Puisqu'il est médecin, les consultations sont remboursées par la sécurité sociale.


Le psychologue qui reçoit en cabinet est un psychologue clinicien. Il a reçu une formation universitaire de 5 années spécialisées en psychologie clinique. Le psychologue est le seul formé à l'utilisation des tests d'intelligence et de personnalité (test de QI, diagnostic du trouble de l'attention...). Sa formation universitaire est centrée sur la compréhension du comportement humain.

(A ne pas confondre avec le psychologue scolaire qui a le titre mais pas la même formation: un psychologue scolaire est un ancien instituteur qui a fait un stage éducation nationale d'un an.)


Le psychothérapeute est spécialisé dans l’aide à autrui par l'utilisation d'une méthode déterminée ou en associant différentes méthodes.

Le titre de psychothérapeute est réglementé depuis peu en France. Avant "n'importe qui" pouvait se dire psychothérapeute. 

La loi française a décrété qu'étaient psychothérapeutes tous les psychologues et les médecins. 

Or selon la loi européenne, pour être psychothérapeute il faut avoir fait un travail sur soi en plus de la formation théorique. Le travail sur soi sert avant tout à se connaître, à mieux appréhender nos zones d'ombres pour les faire reculer. En effet, on ne peut pas accompagner un patient plus loin que là où nous sommes nous-même capable de supporter aller... D'autant plus qu'on ne devient pas psy par hasard. Le besoin d'aider les autres s'ancre souvent dans l'histoire du thérapeute, c'est pour cela qu'il est important qu'il se connaisse bien afin d'être plus efficace !

Donc du point de vue de la loi européenne, tous les psychologues et psychiatres ne sont pas forcément formés à la psychothérapie. En France, un psychologue ou un psychiatre n'a pas forcément fait un travail sur lui avant d'exercer.


Depuis quelques années, d'autres intitulés apparaissent: psycho-praticien, psycho-analyste, relation d'aide et d'accompagnement... Ces titres regroupent les personnes qui n'ont pas forcément un bagage universitaire comme le psychiatre ou le psychologue, mais qui ont néanmoins reçu une formation professionnelle dans le cadre d'une méthode précise, parfois reconnue par le FF2P (Fédération Française de Psychothérapie et de Psychanalyse). Le pré-requis pour intégrer ces formations est de disposer d'un bon équilibre psychique et d'avoir fait un travail sur soi, comme le prévoit la loi européenne pour le titre de psychothérapeute. Je suis de cette catégorie de praticiens.


Le psychanalyste peut être un psychologue, un psychiatre ou même une personne n’ayant jamais suivi aucune formation en psychologie ou en médecine. Aucun diplôme ne prépare à ce métier. Pour l’exercer, le praticien doit uniquement avoir lui-même suivi une psychanalyse conséquente (souvent pendant plusieurs années). Il a appris sa posture de thérapeute à partir de ce qu’il a lui-même expérimenté au cours de sa propre analyse. La psychanalyse, fondée par Freud au début du XXème siècle, est une méthode d’accompagnement thérapeutique. Le psychanalyste est abstinent, au sens où il s'abstient le plus possible d'intervenir pendant que le patient est allongé et raconte ses pensées comme elles viennent, sans jugement et sans retenue. De cette manière, par association d'idées, le patient fait progressivement du lien entre ses difficultés et son histoire personnelle.

Cliquez ici pour voir toutes les questions / réponses