Le Pouvoir créateur

On est tous l'artiste de sa vie!

04 Juin 2018

Nous entendons souvent parler de « notre pouvoir créateur ». 

Moins que de création artistique, il s'agit plus d'évoquer, dans le cadre d’une psychothérapie, notre capacité à inventer notre vie. Ne faut-il pas être créatif, inventif, imaginatif voire souvent talentueux pour transformer nos épreuves en chemin initiatique ?

Comme pour toute création, il faut de la matière première. Pour fabriquer une sculpture, l’artiste a besoin d’abord de la matière qui servira à son œuvre :  un bloc de pierre ou de bois qu’il taillera, de la terre ou de l’argile qu’il modèlera, des objets divers qu’il assemblera, voire une carcasse de voiture qu’il comprimera pour César ! Chaque jour qui passe nous livre cette matière première à travers les expériences que nous traversons et les gens que nous croisons. Abondance ou pauvreté, colère ou joie, rejet ou enthousiasme, amour ou haine, nous traversons tous ces états un peu comme un road trip initiatique. C’est cette matière qu’il nous appartient de transformer en quelque chose de « beau », qui ait du sens

« Ce qui est remarquable c'est que, chaque jour, nous pouvons choisir l'attitude que nous aurons pendant cette journée. Nous ne pouvons pas changer notre passé. Nous ne pouvons pas changer les actes d'autrui. Nous ne pouvons pas changer l'inévitable. La seule chose que nous pouvons modifier, c’est notre attitude face à la vie et à ces événements. Je suis convaincu que ma vie est faite à 10% de ce qui m'arrive et à 90% de ma réaction face à ce qui m'arrive. Et il en va de même pour vous. Nous sommes responsables de nos attitudes. » Charles R. Swindoll.

Dès lors, « l’œuvre d’art » originale et singulière qu’est la vie de chacun, est composée à 10% par les événements extérieurs, et à 90% par notre capacité à les transformer !

C’est ici que la notion de pouvoir prend tout son sens. Que faisons-nous de ces 90%? Utilisons-nous notre pouvoir ? A qui avons-nous confié ce pouvoir créateur ? Comment alimentons-nous ce pouvoir ? 

Ce n’est pas si facile que cela de prendre le pouvoir sur la création de sa vie. D’abord compte tenu du contexte éducationnel, culturel et moral dans lequel nous avons grandi: enfant, nous avons souvent été plus habitués à satisfaire les injonctions extérieures qu’à écouter nos véritables aspirations. Cependant, lorsqu’on devient adulte, il nous appartient de nous réapproprier notre pouvoir créateur, émancipé des carcans (peurs et blocages) de l’enfance. 

Or il arrive parfois que certaines personnes n’activent pas et n’utilisent pas ce pouvoir et préfèrent soit copier un modèle d’œuvre, soit laisser les autres sculpter leur matière première.

Dans le premier cas, il s’agit de la tendance de certains à se composer une vie stéréotypée qui répond parfaitement aux attentes sociétales: Réussir dans la vie. Ces personnes sont convaincues de faire pour le mieux et donnent généralement le meilleur d’elles-mêmes…. Sauf qu’elles mettent leur énergie à construire une œuvre d’art qui n’est pas intrinsèquement la leur, qui n’est pas une œuvre originale mais une copie… On comprend que la satisfaction ne peut pas être totale. Réussir dans la vie n'implique pas de réussir sa vie.

Dans le second cas, on constate qu’il existe des personnes qui ne prennent pas leur pouvoir. Ce sont des sujets qui ont parfois le sentiment de subir les choses et qui se sentent fréquemment débordés par les événements. Plutôt que d’activer leur pouvoir créateur, elles préfèrent remettre leur matière première à quelqu’un d’autre ou la refuser. 

Accepter d’utiliser son pouvoir créateur, c’est accepter d’avancer souvent vers l’inconnu et sans vraiment savoir où tout cela mènera… La première chose à faire pour s’approprier son pouvoir créateur, c’est de se mettre en mouvement. Imaginez que vous vous retrouviez dans le hall d’un immeuble complètement plongé dans l’obscurité. Vous n’y voyez strictement rien, donc vous n’osez pas bouger : vous êtes figé de peur et votre imagination peut même vous jouer des tours en croyant percevoir des trous, des présences, des objets... Et pourtant, il suffirait de faire un pas, de bouger un peu pour être décelé par le détecteur de mouvement et déclencher l’éclairage automatique. Il faut donc bouger et accepter le mouvement pour créer !

Chaque jour, à chaque instant, nous sommes en mesure d’utiliser notre pouvoir créateur : faire à manger, choisir un itinéraire, choisir sa tenue le matin, faire un bouquet de fleurs, engager une conversation, résoudre un problème du quotidien. Les artistes n’ont pas le monopole de la création !

Le pouvoir créateur est évidemment en corrélation avec le pouvoir de décision. Chaque jour, vous décidez de choisir entre 2 options, de vous engager dans une voie, de refuser une proposition, mais en restant toujours le plus attentif possible à ce à quoi vous aspirez et à ce qui vous inspire, ce qui vous fait vibrer, ce qui vous remplit (de joie, de paix, de douceur…). 

Je suis convaincue qu'il n'y a jamais de mauvais chemin, simplement parfois beaucoup de détours pour parvenir à Soi!

Un bel exemple de pouvoir créateur: Indiana Jones et le saut de la foi:
https://www.youtube.com/watch?v=sBBbq2g7yf8